AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 NOS CHEVEUX BLANCHIRONT AVEC NOS YEUX (OMBELINE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

VISAGE : EMBRUN SALÉ

CRÉDITS : KWNKJ (AV)
BOUTEILLES À LA MER : 19

ARRIVÉE EN VILLE : 30/10/2017

DANS LA TÊTE : MAMAN, JEPHTE, LA GUERRE

MessageSujet: NOS CHEVEUX BLANCHIRONT AVEC NOS YEUX (OMBELINE)   Mer 1 Nov - 23:05

(printemps 1936)
Ça sent l'infusion à la cannelle avec les morceaux de sucre qui croupissent au fond de la tasse. Ça sent aussi le parfum à la rose et les bonbons dorés du jeudi après-midi. Ça sent les fleurs d'été bien que c'est le printemps, et qu'au printemps, il fait un peu frais. Et l'air est rempli de sourires, de paroles et de chansons. Du froissement de l'eau. Des petits bateaux qu'on fait flotter. Des poupées sur le sable. Des osselets sur le tapis. Il y a tous les amis. Ils sont heureux.
Garmann a dix ans. Dix ans, c'est bien, c'est beau, c'est rare, c'est rond. C'est de la douceur tendresse en boîte et des kilos de projets, à regarder l'océan, les cumulus et les altostratus. Il ne connaît ni la guerre, ni la (véritable) tristesse. Il ne pleure jamais, parce qu'il n'a pas besoin. Il vit dans le bonheur. Ça lui suffit amplement. Pour l'instant.
Il a enfilé une des petites robes légère à coquelicots de Jephté (elle, elle a mis sa salopette à lui, avec des fleurs brodées dessus, parce que Garmann aime les fleurs). Ses cheveux sont détachés. Il ressemble à toutes les petites filles mais on voit bien que son visage tire un peu vers le masculin. Il se sent bien en robe. Ça lui fait plaisir d'être comme ça. Ça lui fait plaisir qu'on le laisse ainsi. Et que ses parents n'y voient pas (encore) d'inconvénients. D'ailleurs, maman est radieuse. Comme elle n'a jamais été déjà. Elle est avec papa. Ça semble vouloir durer longtemps. Et c'est bien. C'est bon.
Il revient de la mer (le bas de sa robe est un peu mouillé, mais tant pis, c'est pas grave), et il a les mains chargées de trésors. Tout pour maman. Que pour maman. Les autres, on s'en fiche, c'est pas grave, ils sont moins importants. Il y a un galet bleu marine de la même couleur que ses yeux, un ambré comme sa beau et un blanc comme l'ellipse sur ses ongles. Et puis deux trois conches, un tordu coquillage et des grains de sable en vrac. C'est pauvre. Mais c'est beau.
Pour toi, maman que j'aime. Pour toi les trésors de la mer.
Des trésors qui ne vieillissent pas avec le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

VISAGE : romy schneider

CRÉDITS : hedgeykey
BOUTEILLES À LA MER : 12

ARRIVÉE EN VILLE : 30/10/2017

DANS LA TÊTE : mon fils, mes problèmes, plein de questions

MessageSujet: Re: NOS CHEVEUX BLANCHIRONT AVEC NOS YEUX (OMBELINE)   Jeu 2 Nov - 10:54

La mer, le vent dans nos cheveux, le doux parfum d'un printemps heureux. Mon fils avait mis une robe. Il jouait, il riait. La vie était belle.
Je me tenais sur la plage avec mon fils et mon mari. Garmann était venu m'offrir des coquillages. Ils étaient magnifiques et tout ce que mon fils pouvait m'offrir, je l'aimerai. Ce jour là était un peu spécial à Noveciano, c'était jour de fête. Nous prenions notre temps à contempler l'horizon. Grand-mère ( comme je l'appelais aussi mais c'était ma belle mère) devait nous rejoindre bientôt. Elle était adorée de Garmann car s'était une ancienne couturière. Comme promis, elle était venue, accompagnée de cadeaux pour son petit-fils. Nous étions tous réunis, ensemble, heureux. Le soir tombait et l'odeur de tisane au jasmin, celle de grillades ou encore celle du fleuriste du coin venaient nous chatouiller les narines. On entendait maintenant le monde affluer au centre-ville pour assister à la fête de printemps. Noveciano, parfaite pour des jours heureux.
J'étais bien. Je passais du bon temps avec les personnes qui comptaient le plus au monde. Ma famille. Garmann était sur les épaules de son père et il avait ses cadeaux dans les mains. Grand-mère était heureuse aussi. Son visage resplendissait le bonheur. Elle avait décidé de prendre un bouquet de fleurs pour les mettre sur la tombe de son défunt mari. Nous savions qu'elle ferait un détour au cimetière après la fête. C'était son rituel. Mais l'heure était à la joie. Nous marchions en ligne. On pouvait voir des enfants courir, des jeunes mariés main dans la main ainsi que des mariés depuis bien longtemps. Tout ce petit monde ce connaissait. Nous étions plus qu'une ville quelconque, nous étions Noveciano.
On se promenait dans les rues pas encore éclairées. J'avais décidé de faire un cadeau à toute la famille et j'achetais donc des pots de peintures pour mon amour et des tissus pour Garmann et Grand-mère. La musique commençait à fuser. J'étais bien, heureuse et avec ma famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

VISAGE : EMBRUN SALÉ

CRÉDITS : KWNKJ (AV)
BOUTEILLES À LA MER : 19

ARRIVÉE EN VILLE : 30/10/2017

DANS LA TÊTE : MAMAN, JEPHTE, LA GUERRE

MessageSujet: Re: NOS CHEVEUX BLANCHIRONT AVEC NOS YEUX (OMBELINE)   Ven 3 Nov - 11:21


Ils quittent le calme de la plage (après mille et une chasses aux trésors, deux embrassades et cinquante douze rires tonitruants) pour s'enfoncer dans la fête. Il y a l'effervescence des marins (ils ont la pipe à la bouche, les cirés jaune d'or à la main, ils s'en séparent presque jamais), des aviateurs (eux, c'est le calot en cuir et les lunettes dessus, qui leur font des gros yeux), et des demoiselles jeunettes (aux robes de dentelles froufrous et bijoux (as)sortis, toutes belles de leurs dix huit et vingt ans) qui se croisent tous ensemble. Y a les arômes berlingot coco et roudoudoux tout doux, des barbes à papa et des glaces à la vanille, puis d'la cigarette, le tabac qui sent l'exotisme, et de fruits rouges. Et puis toutes ces lumières, de partout au soleil Noveciano brille de fête, les bateaux se sont faits beaux pour l'occasion (il y a leur coque qui luit de vernis, le bois est si beau) et les murs pastels de la ville reflètent leurs couleurs. Des miroirs teints sont accrochés aussi. On voit tout. C'est magique. C'est merveilleux.
Garmann redécouvre les jours de fête en ville. Il sourit de toutes ses dents. Il aime les canons du sloop de 1700 recouverts de confettis, les pavés foulés avec précipitation. Rien à voir avec la plage et son sable, le calme infini de la mer et les trésors dans l'eau. Il tient la main de maman. Même s'il a envie de rester avec elle. D'apprendre la fête avec ses parents. Papa est heureux. Il a retrouvé ses amis (des pirates mais d'où viennent-ils ? mystère). Il continue de pleuvoir des confettis. Ils ont en plein les cheveux. Et ça amuse Garmann.
Et puis, au milieu de tous les stands, le petit théâtre de la commedia dell arte. Le petit théâtre avec Pantalon, Zanni, Arlequin et Polichinelle.
Maman, maman ! Viens on va voir les comédiens !
Et il l'attire vers le petit théâtre.
Y a rien qui peut s'opposer à son bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

VISAGE : romy schneider

CRÉDITS : hedgeykey
BOUTEILLES À LA MER : 12

ARRIVÉE EN VILLE : 30/10/2017

DANS LA TÊTE : mon fils, mes problèmes, plein de questions

MessageSujet: Re: NOS CHEVEUX BLANCHIRONT AVEC NOS YEUX (OMBELINE)   Ven 3 Nov - 12:26

Garmann me prend par la main et me tire jusqu'au petit théâtre. Il avait ouvert de grands yeux, énormes ! Il était heureux et ça me comblait de bonheur. Mon petit coeur regardait avec émerveillement le spectacle et moi, c'est lui que je regardais avec émerveillement. J'adorais quand il faisait son petit sourire bien à lui. Il avait gardé ma main dans la sienne. Toute petite mais puissante, toute petite mais très chaude. J'étais heureuse de le voir comme ça. Il arrêta de regarder le spectacle pour me regarder. Il avait un regard pétillant. Lumineux. Et je vis cet amour qu'il me portait et je savais qu'il voyait au même moment la même chose dans mes yeux. L'amour.
Mon mari, lui, parlait avec ses amis. Je savais qu'ils étaient des pirates mais ils avaient toujours été là pour nous et je sais que l'on pouvait compter sur eux. Ils virent que je les regardais et ils vinrent plus près du spectacle. Garmann, toujours aussi subjugué par Arlequin n'avait pas remarqué son papa se glisser à côté de lui. Nous étions bien, amis, famille, tous réunis. Quand mes deux amours étaient près de moi, rien ne pouvait m'arriver. Tout le monde s'était assis pour regarder le théâtre. Un silence attentif. Des enfants heureux. Des adultes joyeux. Et un spectacle éternel dans nos cœurs.
Le sable du sablier s'était égrainé et nous ne l'avions même pas vu passé. Aujourd'hui, le temps n'était pas important. Seul comptait les bons moments !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

VISAGE : EMBRUN SALÉ

CRÉDITS : KWNKJ (AV)
BOUTEILLES À LA MER : 19

ARRIVÉE EN VILLE : 30/10/2017

DANS LA TÊTE : MAMAN, JEPHTE, LA GUERRE

MessageSujet: Re: NOS CHEVEUX BLANCHIRONT AVEC NOS YEUX (OMBELINE)   Mar 7 Nov - 12:41

Il était loin le chant des bombes et la clameur des trompettes de guerre. La mélodie assourdissante des avions et la pluie de corps dans le ciel avec les parachutes. Là y avait qu'les costumes bouffants d'Arlequin et les fourberies de Polichinelle, les grimaces de Pantalon et les pitreries des zannis. Y avait Jephté trois mètres plus loin et dieu c'qu'elle était jolie, même Garmann s'en rendait compte, et puis l'amour aidant... Mais la plus jolie de toutes, il faut le rappeler c'est maman. Papa aussi il était beau (il avait tout fait pour). Y avait comme à son habitude l'hortensia dans sa boutonnière (on disait souvent que l'hortensia était une fleur qui représentait bien leur famille, mais toutes les fleurs étaient leurs amies). À la place du tambour de bataille on avait le tambour de basque et les flûtes carillonantes les fanrandoles et les danseurs qui se prenaient la main. Entre deux scènes Garmann jetait un petit oeil (sans jamais le perdre) dans la foule de couleurs. Il regardait les gens comme on regardait le paysage (jamais ça n'avait été si scintjustify En détaillant. Maman maman viens danser maintenant ! Au comble de la joie la fête le rendait souverain. Maman maman regarde là bas les glaces et les bonbons ! et puis encore Maman maman regarde l'Adriatique se lève et elle rit, regarde comme c'est bon regarde regarde ! Ribambelles colorées. Amoureux des étés. Et puis, un temps, la valse s'essouffle.
Maman et Garmann se posent sur le port (papa est resté avec les pirates).
Et maman on dansera où après ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

VISAGE : romy schneider

CRÉDITS : hedgeykey
BOUTEILLES À LA MER : 12

ARRIVÉE EN VILLE : 30/10/2017

DANS LA TÊTE : mon fils, mes problèmes, plein de questions

MessageSujet: Re: NOS CHEVEUX BLANCHIRONT AVEC NOS YEUX (OMBELINE)   Mer 8 Nov - 14:06

Elle riait. Son fils la faisait rire. Elle était heureuse, elle ne pensait pas au lendemain. Elle pensait que tout resterait comme ça, toujours. Loin des nuages noirs de fumée s'élevant comme l'âme de chaque mort. Loin des pleures des femmes et des cris de tristesses des enfants. Loin de tout malheur.
Garmann, doucement mon coeur ne me tire pas si fort. D'accord, nous allons au port. Ils se posèrent, elle avec la joie de s'arrêter enfin pour se reposer, lui, surexcité de retourner à la fête. Elle le pris sur ses genoux et ils parlèrent ( ce qu'ils faisaient très souvent pour s'exprimer leur amour). Mon ange, tu sais, il faut que je te dise quelque chose de très important. Je t'aime et ton Papa aussi mais un jour, tu deviendras un grand garçon et tu dois me promettre que jamais tu ne nous oublieras, même s'il arrivait un imprévu. Je t'aime mon ange et si tu ne comprends pas maintenant, c'est normal. Un jour, tu verras ce qu'est la vraie vie et qu'elle est comme cette fête. Nous avons des moments heureux, d'autres moins et un jour, la fête se termine car il y a une fin à toute bonne chose.
Il la regardait, perdu. Il ne comprenait pas où elle voulait en venir et voyant sa réaction, elle embrassa ses joues d'enfant avec toute la tendresse que peut apporter une maman. Oublie ça... Tu viens on va danser dans un endroit magique ! Elle lui chuchota un mot. Un seul et la joie se peignit sur son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: NOS CHEVEUX BLANCHIRONT AVEC NOS YEUX (OMBELINE)   

Revenir en haut Aller en bas
 
NOS CHEVEUX BLANCHIRONT AVEC NOS YEUX (OMBELINE)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « L'amour ne voit pas avec les yeux, mais avec l'âme. » ♥ Alienor
» Avatar (cheveux, taille et yeux) + signature!!!
» [FB] Croiser le fer avec un pirate ça fait quoi ? Mal...
» Les gens parfois font plouf [Pv Viviane]
» ∞ young, wild and free. (finish)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE BOUQUET DE L'ADRIATIQUE ::  :: laisser partir :: version seconde :: rps-